découvrir ummc
0 5 minutes 3 mois

La Russie compte plusieurs entreprises de renom spécialisées dans le management des ressources naturelles. La holding UMMC est l’une d’elles. Regroupant 40 autres entreprises, l’Ural Mining and Metallurgical Company s’est imposée dans l’industrie du cuivre ainsi que dans d’autres branches du secteur minier. Elle intervient sur toute l’étendue du territoire russe avec une centralisation de ses activités dans les régions propices comme la Sibérie et l’Oural.

Un indicateur de la compétitivité de l’économie russe

À cheval entre l’Asie et l’Europe, l’ex-Union des Républiques Socialistes et Soviétiques est le plus vaste État du monde. Elle est plus vaste que certains États comme le Canada, les États-Unis et la Chine. Sa superficie représente un atout considérable, car ses terres sont abondamment riches en ressources naturelles : minerais, charbon, pétrole, gaz … Ces ressources minières représentent une part belle dans l’économie russe.

La valorisation de ces ressources passe par un processus de transformation à l’issue duquel le produit fini est destiné à la commercialisation. C’est dans cette vision de transformation des ressources naturelles que se situe l’État russe. Cette vision fait appel à des compétences nationales à l’instar de la holding UMMC. Sous le leadership du magnat des mines Iskander Makhmudov, l’entreprise UMMC a sous sa responsabilité environ 40 filiales et un total d’au moins 80 000 employés.

L’entreprise UMMC gère l’exploitation de plusieurs ressources minières, mais elle concentre beaucoup plus ses efforts sur l’exploitation du cuivre. Elle fait ses preuves également dans le secteur de la métallurgie, des métaux précieux (or, acier, diamant…)

L’une des forces de cette entreprise réside dans sa capacité à coordonner l’exploitation des ressources minières depuis leurs extractions du sous-sol à l’étape d’obtention du produit fini.

La diversification de ses domaines d’intervention lui permet de consolider sa renommée dans chacun d’eux. Cette notoriété se justifie aisément lorsqu’on sait que les produits finis seront mis à la disposition d’autres secteurs comme : la joaillerie, la médecine, l’automobile, la téléphonie mobile…

 L’entreprise qui tient compte des exigences de son ère

Entre concentrer ses ressources sur une seule activité ou rattacher plusieurs cordes à son arc afin d’être beaucoup plus compétitif, le choix de l’UMMC est clair. Celui d’une expansion à travers une importante politique de diversification. C’est dans cette optique qu’elle s’ouvre récemment sur le marché du tourisme spatial. Toujours dans la même logique, les hommes de l’homme d’affaires russo-ouzbek arpentent le domaine de l’image et du marketing à l’ère du numérique.

L’entreprise mène également des actions caritatives, écologiques et fait des investissements dans le sport et la culture. Par ailleurs, pour maintenir une atmosphère de travail optimale, l’UMMC crée un climat de confiance entre elle et ses employés.

 Les sources de financement des entreprises : les apports de sociétés de capital-risque

Pour financer leurs activités, les entreprises font recours à plusieurs modes de financement, dont les apports de sociétés de capital-risque. Ces apports sont réalisés sur le compte du capital social et pas sur le compte courant. Cela permet de réduire le processus autour des ventes à plus ou moins long terme.

Ce type d’apport va permettre également d’engendrer des bénéfices lorsque la société connaitra une amélioration de sa valeur durant sa phase de croissance. Généralement, divers secteurs des organismes financiers sont mis en jeu.

Par conséquent, les apports de sociétés de capital-risque peuvent être enregistrés dans les conseils régionaux. Ainsi, un accent est mis sur l’orientation de la croissance de l’économie locale.

Il existe par ailleurs des sociétés de capital-risque, propriétés de certains chefs d’entreprises, qui débloquent des fonds destinés à un investissement futur dans de nouvelles sociétés. Tout ceci dans le but d’accompagner leur développement.

En cliquant sur ce lien, vous pouvez trouver plus d’informations sur ce magnat du cuivre russe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *