investissement

En raison de la crise sanitaire, le marché de l’immobilier a chuté considérablement provoquant une baisse des investissements, des prix et des revenus pour les propriétaires de biens. Un investissement locatif est fait par un acquéreur pour un bien qui a pour objectif d’être placé en location, le temps d’une période appelé le bail, à un prochain locataire qui lui va payer un loyer mensuel à son propriétaire. L’investissement locatif concerne tous les biens tels que les appartements, les maisons, les locations saisonnières, ainsi que, les bureaux, entrepôts et commerces que constituent l’immobilier d’entreprise. Le bien peut être vide ou meublé, neuf ou ancien… Cependant, en cette période de crise économique est-il encore judicieux d’investir ?

Les risques à prendre dans l’investissement

Les risques d’investissement locatif dans l’immobilier après une crise sanitaire et économiques sont multiples. Le premier risque que peuvent rencontrer les propriétaires avec leurs investissements locatifs est le nombre de loyers impayés. Avec les fermetures d’entreprises, les revenus diminuent ainsi que les salaires. De nombreux licenciement ont également eu lieu pendant et après le confinement en raison de faillite des entreprises.  Les locataires souffrent de la crise sanitaire au niveau économique et se voient être débordés par leur salaire parfois inexistant, et leur loyer à payer, pour ceux qui payent avec des crédits, la solution de report de crédit peut aider face à la crise.

Mais les loyers impayés sont donc en grande augmentation pour les propriétaires, ce qui cause une chute de leurs revenus que leurs investissements sont censés leur faire gagner. Les propriétaires doivent trouver des solutions à ces problèmes que cause la crise. Par exemple avec l’autorisation de non-payement de loyer, le locataire a plus de temps pour payer et cela facilite ses dépenses face aux difficultés rencontrées. Cette autorisation s’élargie à tous types d’habitations : les logements meublés et logements nus, etc.

Les investisseurs face à la crise

L’autre solution pour les propriétaires dans le but d’éviter les risques de loyers impayés est d’avoir une garantie de loyer impayé avant de réaliser un investissement locatif, cette garantie peut être gratuite ou payante. Les propriétaires voient leurs affaires à la baisse aussi avec les locations à courte durée comme les Airbnb car les clients ont été un grand nombre à avoir annulé leurs réservations lors du pic de la crise sanitaire, ils ont dû être remboursés.

Dans cette situation, les propriétaires n’ont pas eu de revenus générés également. Il est mieux pour les propriétaires d’investir dans diverses locations pour continuer à percevoir des bénéfices s’ils veulent éviter les conséquences de la crise. De nombreux licenciement ont également eu lieu pendant et après le confinement en raison de faillite des entreprises. Les problèmes qui ont été créés par la pandémie sont telles que les investissements locatifs sont très ralentis.

En effet, il y a moins d’acheteurs et de futurs locataires présents pour de nouveaux projets immobiliers. Les biens perdent de leur valeur car dans certaines villes, les prix baissent. Le chômage de plus en plus présent ne facilite pas la tâche, les clients potentiels sont de moins en moins solvables après la crise sanitaire. Néanmoins, les grandes maisons en province, loin des villes sont plus appréciées par les investisseurs et les acquéreurs car en confinement le besoin d’espace et de devenir propriétaire a augmenté.

L’investissement locatif, bien que ralenti avec les risques de locataires peu solvables, il est toujours présent après la pandémie car il reste une bonne source de revenus pour les propriétaires et investisseurs, les propriétaires n’ont pas eu de revenus générés également. Il est mieux pour les propriétaires d’investir dans diverses locations pour continuer à percevoir des bénéfices s’ils veulent éviter les conséquences de la crise..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *