Comment reconnaitre les chaussures de luxe

Quel que soit votre budget, lorsque vous êtes en quête d’une belle paire de chaussures, vous allez toujours miser sur les produits de qualité. De nos jours, les contrefaçons ont le vent en poupe et il est devenu de plus en plus difficile de les distinguer.

Les caractéristiques des chaussures de qualité

Plusieurs critères sont à prendre en compte si vous voulez distinguer une chaussure de luxe des contrefaçons. Le premier critère à vérifier est la matière utilisée. Les souliers de qualité sont toujours fabriqués avec des matières nobles comme le cuir. En plus d’être noble, la matière est dépourvue de toutes marques disgracieuses. Les fabricants font également en sorte de choisir les plus belles parties de la pièce et un matériau qui n’a pas encore fait l’objet d’un traitement.

Le deuxième point concerne la manière dont est cousue la semelle du soulier. Une chaussure de qualité fait tout une différence quant à la solidité. A noter qu’il existe 3 types de montages : le cousu Goodyear, le cousu Norvégien et le cousu Blake.

Les finitions de la chaussure

Mise à part les critères ci-dessus, une chaussure de qualité est reconnue avec des finitions soignées. Un bottier de luxe se doit de travailler dans les règles de l’art, le respect de la tradition et de la matière. De nos jours, les méthodes traditionnelles sont associées aux techniques modernes afin de pouvoir observer des finitions encore plus précises et impeccables.

On peut donc faire la différence entre une chaussure de luxe et les contrefaçons par ses coutures parfaites, ses coupes restreintes à leur minimum, ses matériaux choisis avec soin et sans le moindre défaut. Il faut donc faire attention sur les détails.

A noter que seulement 4 pays dans le monde mettent suffisamment l’accent sur le savoir-faire pour proposer de véritables chaussures de luxe : le Royaume-Uni, l’Italie, le Japon et la France.

Pourquoi seul le cuir est vraiment qualitatif ?

Le contrôle qualité

Une chaussure de qualité aura été scrupuleusement contrôlée avant d’être mise dans sa boîte: défauts de cuir, irrégularités de la surface, creux, grain, rayures, déchirures, différences de coloris, asymétrie, différences de hauteur, mauvaise liaison de la tige et de la semelle, piqûres irrégulières, fils apparents, salissures, accessoires défectueux. Tout y passe pour contrôler si la chaussure est bien faite!

Une chaussure de qualité saura aussi absorber ou évacuer les 5 grammes de sueur que produisent nos pieds par heure. Rien de telle que des semelles qui respirent faites de cuir, de velours ou de nubuck. Elles sèchent également plus vite. Voilà pourquoi il est préférable de ne pas porter une paire de chaussure deux jours de suite, histoire de la laisser respirer!

Une chaussure de qualité saura aussi résister longtemps: résistance au déchirement, au glissement, aux frottements, à l’abrasion, aux chocs pour les talons. Elles ont la vie dure nos chaussures chéries. Leur meilleur ami reste le cuir et un collage impeccable. Saviez-vous que le décollement de la tige et de la semelle est l’un des premiers facteurs de retour d’une chaussure? Et pour que ça colle, il faut un bon cuir et une bonne colle!

Les champions de la qualité

Conclusion, mieux vaut ne pas faire de compromis pour le cuir. A ce petit jeu, l’Italie, la France et le Royaume Uni sont loin devant en terme de fabrication de chaussures de qualité. Vous pouvez facilement évaluer la qualité d’un cuir à son aspect: il doit être régulier, qu’il soit mat ou brillant. S’il a un aspect velouté comme le suède ou le nubuck, il doit vous donner l’impression d’être comme une peau de pêche: si vous passez votre doigt dessus, la trace doit être nette! N’hésitez pas à toucher le cuir des chaussures que vous possédez déjà ou que vous essayez.

Enfin, pour le montage et les finitions, rien de tel qu’un cousu blake élégant qui restera abordable pour votre portefeuille ainsi que des finitions aux coutures régulières avec des renforts.

Publié dans : Mode

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *