thérapie avec psychothérapeute à Strasbourg

L’information la plus facilement accessible sur la psychothérapie provient des représentations médiatiques. Les gens forment des conceptualisations et des attentes de la psychothérapie basées sur les illustrations qu’ils voient à la télévision et au cinéma. Comprendre ce qu’il faut attendre de l’expérience avec votre psychothérapeute Strasbourg peut vous aider à aborder le traitement comme un client instruit avec un esprit ouvert.

Ne vous attendez pas à une solution rapide.

La psychothérapie, c’est du travail. Vous devrez vous analyser en profondeur. Vous ne serez pas seul dans cette situation ; votre psychothérapeute Strasbourg va également se consacrer à votre traitement.
Il y a un nombre très limité de problèmes pour lesquels une séance de psychothérapie sera le seul traitement nécessaire ; à l’exception de la thérapie d’exposition en une seule séance pour certaines phobies spécifiques chez les adultes, adolescents et enfants.
Le plus souvent, la psychothérapie implique un engagement à court ou à long terme. Les premiers rendez-vous sont généralement utiles pour vous et votre thérapeute afin de déterminer quel type de thérapie peut vous être utile. On vous demandera de parler des préoccupations particulières qui vous ont amené à demander des soins, ainsi que des éléments de vos antécédents médicaux, sociaux et familiaux généraux qui aideront le psychothérapeute Strasbourg à mieux vous connaître.
Pour certaines personnes, il est assez inconfortable de parler ouvertement de leurs symptômes et de leurs antécédents. Pour d’autres, il s’agit en soi d’une expérience qui soulage fortement. Quoi qu’il en soit, il est très peu probable qu’un changement significatif et durable ou une résolution des schémas de pensée, de relation ou de comportement de longue date puisse être réalisé de façon adéquate en quelques séances.

Dans la plupart des cas, le processus ne sera pas facile.

La psychothérapie, c’est du travail. Vous devrez vous analyser en profondeur. Vous ne serez pas seul dans cette situation ; votre psychothérapeute Strasbourg va également se consacrer à votre traitement. Il y aura probablement des moments où vous vous sentirez moins bien avant de vous sentir mieux. Parler d’expériences traumatisantes, par exemple, peut perturber le sommeil. Confronter les façons dont les autres vous ont maltraité, ou dont vous avez maltraité les autres, peut conduire à la tristesse et à la colère.
Faire face à quelque chose dont vous avez peur – que ce soit des montagnes russes, lever la main en classe ou décider de divorcer – peut créer plus d’anxiété à court terme. Dans les moments où vous vous sentez moins bien, rappelez-vous que les anciens schémas vous faisaient souffrir aussi. Peut-être vaut-il la peine de lui laisser un peu de temps pour voir si ce moment difficile va céder la place à quelque chose de mieux à long terme ?

Parler au psychothérapeute Strasbourg n’est pas comme parler à un ami.

La relation thérapeutique diffère des autres relations. Ce n’est pas réciproque, ce n’est pas une “voie à double sens”. Vous partagerez probablement des détails intimes sur vous avec votre thérapeute, et il ou elle ne répondra pas en nature. Le caractère unidirectionnel du partage n’a pas pour but d’être dur ou de retenir, ni d’être un indicateur de votre fiabilité ou de votre sympathie envers le psychothérapeute Strasbourg.
Votre psychothérapeute Strasbourg fixe plutôt des limites quant à ce qu’il partagera avec vous et au moment où il partagera les renseignements personnels afin de garder le focus là où il le faut – sur vous et vos objectifs – et dans certains types de thérapie, pour vous aider à comprendre vos préjugés ou vos projections sur lui comme autre moyen de mieux connaître votre état de santé. Les limites fixées par un psychothérapeute Strasbourg dans certains cas peuvent aussi vous servir de modèle pour fixer des limites avec d’autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *