Nez qui coule ou nez bouché, éternuements répétitifs, gorge qui gratte, toux, etc., ce sont les symptômes du rhume, une maladie qui sévit le plus souvent en hiver. Bien qu’il ne soit pas vraiment très grave, le rhume gêne la vie quotidienne et pourtant, il peut durer plusieurs jours. A la longue, il peut créer une fatigue intense. Pour éviter d’attraper cette pathologie, il faut booster l’immunité et renforcer la défense de l’organisme face aux microbes. L’usage des huiles essentielles est une méthode souvent pratiquée. Elles peuvent être utilisées avec un inhalateur ou bien en inhalation directe. Voici plus d’infos.

Quelle huile essentielle choisir ?

Plusieurs HE peuvent être utilisées pour combattre le rhume. Chacun choisit le produit en fonction de ses possibilités.

Parmi les choix possibles, il y a l’huile essentielle d’encens. Elle peut être mise dans un diffuseur pour une inhalation naturelle ou bien avec un inhalateur particulier. Elle a des propriétés anti-inflammatoires et antibactériennes. Elle est donc efficace non seulement contre le rhume mais aussi contre tous les états grippaux. Ce produit calme la toux et les autres problèmes au niveau de l’appareil respiratoire. Il détend et soulage les maux de tête.

Il est aussi possible d’utiliser l’huile essentielle de citron. C’est un produit antiseptique efficace. Cette huile empêche les virus de se répandre. Elle booste également les défenses immunitaires. Elle peut être diffusée dans les airs ou bien inhalée avec un inhalateur. Il est aussi possible d’en ajouter quelques gouttes dans une boisson chaude ou un jus d’agrumes.

L’huile essentielle de la cannelle fait aussi partie des plus efficaces contre le rhume. Elle réchauffe et soulage les douleurs au niveau de la gorge. Pour réduire les molécules virales jusqu’à moins 90%, elle peut être accompagnée de quelques clous de girofle et d’une huile essentielle d’orange.

Pour traiter les infections, l’usage de l’huile essentielle d’eucalyptus est conseillé. Pour faire une inhalation naturelle, elle doit être diffusée dans un diffuseur. L’eucalyptus globulus est parfait pour les grandes personnes et l’eucalyptus radiata est plus adapté aux enfants.

Nettoyante mais aussi clarifiante, l’huile essentielle de menthe poivrée agit sur l’état grippal et le rhume. Elle fait partie des solutions les plus prisées pour dégager les voies respiratoires. Elle traite aussi les infections les plus tenaces au niveau de la gorge. Cette huile essentielle est dotée d’un effet chauffant qui adoucit les malaises qui accompagnent le rhume.

L’huile essentielle de ravintsara qui signifie bonne feuille en Malgache, est un produit obtenu par distillation des feuilles du camphrier de Madagascar. Cette huile essentielle est la star des remèdes utilisés pour soulager les infections virales. Elle a toutes les propriétés nécessaires pour soigner le rhume. En plus d’être antivirales et antibactériennes, elle est aussi antiseptique, anti-inflammatoires, énergisante et immuno-stimulante.

Comment utiliser les huiles essentielles ?

Il y a plusieurs manières d’utiliser les huiles essentielles pour combattre le rhume. L’inhalation avec un inhalateur ou bien en inhalation naturelle en est une. Pour ce faire, il faut préparer une eau bouillante et y ajouter les quelques gouttes d’HE. Une fois le mélange retiré du feu, il doit être déposé sur une table à plat et prendre une serviette ou bien une couverture. Avant de se couvrir la tête au-dessus de la table, il est nécessaire d’enlever les lentilles, les lunettes et les bijoux qui peuvent se chauffer. Le patient doit ensuite se pencher au-dessus du bol et se couvrir la tête. Il doit inhaler les vapeurs d’eau qui s’échappe de la préparation pendant environ 10 minutes. Cette opération est à refaire 3 fois dans la journée pendant 3 jours successifs.

Il faut noter cependant que toutes les huiles essentielles ne sont pas adaptées à l’inhalation. Celles qui sont à base de phénol comme l’HE de cannelle de Chine, l’HE de thym thymol, l’HE de cannelle de Ceylan ou encore l’HE d’eucalyptus citronné, l’HE de litsée citronnée, l’HE de lemongrass, l’HE d’origan compact ou de l’origan d’Espagne en sont des exemples.

L’usage d’un inhalateur pour les huiles essentielles chez les enfants de bas âge, les femmes enceintes ou les femmes allaitantes est également prohibé. Il en est de même pour les personnes qui ont des problèmes respiratoires, qui souffrent d’asthme, de convulsions ou d’épilepsie.

Quelques recettes à base d’huiles essentielles contre le rhume

Pour une inhalation naturelle sans utiliser un inhalateur, l’inhalation humide et l’inhalation sèche sont les plus efficaces mais aussi les plus simples. Pour l’inhalation humide, la préparation nécessite quelques matériels dont une casserole et du feu pour faire bouillir la préparation, une couverture et les huiles essentielles. Dans le bol ou la casserole, il faut ajouter 3 gouttes d’HE d’eucalyptus radié, 3 gouttes d’HE de lavande fine, une goutte de chaque pour les huiles essentielles de niaouli, de pin et de marjolaine. Ces ingrédients permettent de déboucher le nez et le reste de la voix respiratoire. Ils allègent les douleurs au niveau de la gorge et du thorax malgré les toux.

Il est aussi possible de remplacer l’huile essentielle de marjolaine par celle de la menthe poivrée en cas de rhume accompagné d’un problème au niveau du sinus. Cette plante est astringente. Son inhalation naturelle permet de resserrer la muqueuse afin de dégager le conduit nasal. Comme il s’agit d’un produit asséchant, il faut modérer la quantité utilisée. Une goutte suffit pour le mélange.

Dans le cas où le rhume est associé à une toux productive, le myrte prendra la place du niaouli. Cette plante dispose d’une propriété expectorante. Elle est également anti-infectieuse. Elle aide donc le poumon à récupérer rapidement.

Si le rhume est accompagné d’une toux sèche, l’HE de pin doit être remplacée par l’HE de cyprès. Cette plante a une vertu anti-inflammatoire. Elle est aussi antispasmodique et antitussive au niveau des bronches. Elle peut donc aider la voix respiratoire à mieux aller.

Quel que soit le choix de la recette en fonction des symptômes du rhume, il faut toujours bien suivre la quantité nécessaire des ingrédients pour éviter le surdosage. Comme les huiles essentielles sont des concentrés de principes actifs, elles peuvent générer de nouvelles maladies ou d’allergies si elles sont utilisées excessivement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *