Évitez la saisie immobilière avec ces quelques conseils
0 4 minutes 3 semaines

Aujourd’hui, de nombreuses personnes contractent le prêt pour avoir une maison. Les grandes banques ne manquent pas une miette, et si vous commencez à prendre du retard dans vos versements hypothécaires, il n’y aura pas beaucoup de pardon ou d’empathie de leur part non plus lorsque les premières lettres et appels téléphoniques commenceront à arriver. Si vous avez connu des moments difficiles et que vous avez du mal à suivre le rythme de vos paiements, il est temps de prendre les mesures nécessaires pour arrêter la saisie immobilière.

Vendez votre maison

Si votre maison vaut plus que ce que vous devez (après les frais de clôture), la vendre peut vous aider à éviter la saisie immobilière et à garder votre crédit intact. Si votre hypothèque est sous-marine ou à l’envers, ce qui signifie que vous devez plus que la valeur de votre maison, vous voudrez peut-être envisager une vente à découvert ou un acte tenant lieu de forclusion. Pour garder votre maison, vous pouvez opter pour la vente à réméré. En fait, il s’agit d’une technique qui consiste à vendre votre maison et à servir de la somme pour payer vos dettes. Par contre,  vous pouvez rester dans votre demeure et la récupérer, une fois que votre situation est stable. Entre temps, vous devrez verser un droit d’occupation au propriétaire du bien.

Priorisez votre versement hypothécaire

Si vous avez du mal à effectuer vos versements hypothécaires, il est temps d’examiner de près vos dépenses mensuelles. Imprimez vos relevés mensuels de compte courant et de carte de crédit et mettez en évidence toutes les dépenses qui peuvent être éliminées, y compris les abonnements aux divertissements et les services d’entretien de la maison. Contactez vos services publics locaux pour voir s’ils proposent des plans de paiement ou des remises pour les personnes en difficulté financière. Vous pouvez également envisager de consolider vos dettes à la consommation. Ce qui pourrait vous aider à consacrer plus d’argent à votre prêt hypothécaire. Si vous n’êtes toujours pas à la hauteur après avoir réduit de toutes les manières possibles, donnez la priorité à votre prêt hypothécaire par rapport à d’autres prêts, y compris les cartes de crédit, pour éviter de mettre votre maison en danger.

Négociez avec votre prêteur

Dès que vous réalisez que vous allez manquer un paiement, contactez votre prêteur pour négocier une modification de prêt ou un plan de paiement temporaire. Il pourra vous apporter des conseils comme la réalisation d’une vente à réméré. Vous obtiendrez probablement de meilleurs résultats si vous contactez avant un paiement tardif. N’oubliez pas que votre prêteur vous demandera très probablement de vendre tout autre actif que vous possédez avant qu’il ne réduise vos paiements mensuels, alors lancez-vous dans les négociations en étant prêt à mettre toutes vos cartes sur table. Si vous avez un revenu stable et que votre maison n’est pas sous l’eau, vous pourrez peut-être refinancer votre prêt hypothécaire et obtenir un paiement mensuel inférieur. Calculez la valeur nette que vous avez accumulée dans votre maison et vérifiez les taux d’intérêt actuels pour voir si vous pouvez obtenir une meilleure offre. Des taux plus bas ou une hypothèque à plus long terme pourraient rendre vos paiements plus faciles à gérer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *